Conversation avec un consultant Pro Bono : Charles Justal

Conversation avec un consultant Pro Bono : Charles Justal

Résilience 93, qui est un programme gratuit de relance et d’accompagnement à destination des PME et startups de Seine-Saint-Denis. Movemeon les a soutenu en plaçant 8 consultants Pro Bono.

Le tissu économique de Seine-Saint-Denis a été particulièrement fragilisé par la crise sanitaire. Aussi, le territoire du 93 connaît des difficultés persistantes. L’objectif de Résilience 93 est de faciliter la sortie de crise et la croissance des entreprises, notamment grâce aux opportunités des marchés des JO 2024. Ce programme est effectué en partenariat avec JP Morgan (sponsor), Les Canaux, la CCI 93, le MEDEF et d’autres grands groupes.

Le nombre total d’entreprises à accompagner sur le diagnostic est de 16, à raison de 2 jours/personne par entreprise .

Leurs missions consistent à faire un diagnostic de 360° en entrée de parcours du programme. Une analyse du business des entreprises sous tous les angles, à partir des données qu’elles fourniront. L’objectif des (ex)consultants sera d’identifier les solutions envisageables à leurs problématiques clés, des leviers de développement stratégiques ou de rebond. 

Afin de mieux connaître le profil des participants du programme, nous avons réalisé une interview avec chacun d’entre eux.

Vous cherchez à recrutez un profil comme celui de Charles pour votre projet pro-bono ? Contactez Clément ici.

Comment as-tu commencé ta carrière ? Comment évolue-t-elle ?

J’ai débuté il y a plus de 15 ans en contrôle de gestion dans une filiale de Natixis Asset Management à Paris et Boston en tant que contrôleur de gestion cross border. Puis, j’ai décidé à 27 ans de tout quitter CDI et salaire confortable pour m’installer en Russie. Là-bas j’ai travailler en tant que Risk Manager pour une filiale de BNPP Group Arval. À la suite de cette expérience de 5 années, je me suis orienté vers le management commercial. Toujours dans la même structure ou j’ai eu la chance de manager des équipes de 15 personnes à l’étranger. Depuis 18 mois, je suis revenu en France pour devenir Directeur commercial. Ma mission principle est de mettre en application toutes mes connaissances analytiques et managériales au profit de la société.

Pourquoi as-tu voulu participer à un projet pro bono ? 

J’ai souhaité participer à cette aventure car je voulais partager mes connaissances acquises d’analyse au profit d’une jeune pousse locale. Par ailleurs, je me suis découvert un intérêt grandissant pour la stratégie d’entreprise. Il me semblait opportun de partager cette connaissance dans un cadre tel que Pro Bono.

Quels sont les principaux aspects de ton nouveau rôle, comment aident-ils le programme et qu’as-tu gagné de cette expérience ?

J’ai découvert une superbe société Baluchon/Maison Montreau  (restauration d’entreprise, hôtellerie). Elle à des valeurs sociales, écologiques qui se trouve à un carrefour de son existence. En effet, à force de partager avec Morgane, mon interlocutrice lors de son programme, nous avons pu identifier que la société Baluchon s’occupe de tout de la fourche à la fourchette avec la production de 3000 repas quotidiennement. La redéfinition de la stratégie de la société et la communication de celle-ci en interne et externe sont des axes de développement. Cette société est extrêmement riche et pleine de ressources.

Cette expérience m’a appris qu’une société à succès peut subir des chocs externes et peut se définir/rebondir en prenant le temps de faire un audit externe. Ce temps de prise en recul est nécessaire pour identifier les nouveaux progrès, les challenges de demain. 

Quel effet a eu la pandémie sur ta vie personnelle et professionnelle ? 

Je revenais tout juste de mon expérience russe lorsque le COVID est apparu. J’ai dû donc tout organiser à distance et travailler à distance ce qui complique les relations humaines. Après un an dans cette configuration, nous avons tous hâte de nous retrouver et de mettre plus d’humains et de suspendre ces conférences call.

Quelles activités fais-tu le plus souvent à cause de la pandémie ? (Recherche d’un nouveau job, lecture d’articles, passer du temps sur les réseaux sociaux..)

Je lis actuellement beaucoup pour m’enrichir sur des thèmes tels que la stratégie, le coaching d’équipe et les mouvements géopolitiques actuels.

Enfin, qu’est-ce que tu as le plus hâte de faire une fois que les restrictions gouvernementales auront été relaxées ? (meetings et entretiens en personne, assister à des évènements, autres.. à préciser)

Comme je l’ai dit plus haut, de faire la bise, de serrer des mains, de manger en terrasse, de retrouver des amis et connaissances. Le contact humain est vraiment important. De plus, le développement de technologies qui nous proposent de rester chez soi et potentiellement ne rencontrer personne ne m’attire pas. J’espère que les nouvelles générations prendront conscience de l’intérêt du contact humain et de ne pas vivre comme dans black mirror.

Movemeon connecte des (ex) consultants et freelances grâce à des perspectives d’emploi, conseils et événements. Inscrivez-vous gratuitement et recevez des offres d’emploi, des conseils d’experts et des invitations à des rencontres professionnelles afin d’agrandir votre réseau. Inscrivez-vous, Circle recrute sur Movemeon!

1 1 vote
Article Rating

Related articles