Pierre nous raconte son passage de McKinsey à une start-up de série A, et partage ses conseils pour réussir sa transition

Pierre nous raconte son passage de McKinsey à une start-up de série A, et partage ses conseils pour réussir sa transition

Pierre, Strategic Partnerships Manager chez Luko

Nous avons discuté avec Pierre Bricault, qui a récemment rejoint Luko en postulant sur Movemeon. Diplômé de l’EDHEC et de la LSE, il a ensuite passé 3 ans chez McKinsey et il est maintenant strategic partnership manager chez Luko. Pierre nous parle de sa transition entre conseil et start-up et donne des conseils à ceux qui souhaiteraient quitter le conseil pour rejoindre une start-up.

Où as-tu commencé ta carrière et pensais-tu déjà à rejoindre une start-up ? 

J’ai commencé ma carrière chez McKinsey pour avoir une formation vraiment généraliste qui m’ouvrirait de nombreuses portes par la suite. A mon sens, il y avait deux choix pour cela : la banque ou le conseil. Alors que la banque spécialise un peu plus, le conseil donne une exposition plus internationale, avec un style de vie plus agréable et une formation plus polyvalente. J’étais déjà attiré par les startups avant de rejoindre McKinsey et mon intérêt n’a été que renforcé, notamment pour pouvoir travailler sur plus de projets de croissance. 

Comment as-tu choisi ton prochain challenge ? 

Pour trouver un poste dans une start-up, j’ai utilisé Movemeon. Comme c’est une plateforme dédiée aux anciens consultants, les recruteurs savent de quoi tu es capable ainsi que tes attentes en termes de mission, d’ownership ou de salaire.

J’avais quatre critères pour mon choix:

  • Une équipe assez petite pour avoir un impact personnel très fort ; j’étais moins intéressé par les scale-ups.
  • N’étant pas complètement risk averse, j’avais besoin d’être convaincu par le produit et le product market fit. Une belle série A était donc un critère important pour moi. 
  • Je recherchais un rôle plus opérationnel que chez McKinsey, mais qui gardait une dimension stratégique pour exploiter au maximum mes compétences de consultant.
  • Il fallait évidemment que le contact passe vraiment bien avec le reste de l’équipe.

Luko remplissait parfaitement ces critères. J’ai adoré leur idée de bouleverser de manière digitale une industrie B2C, qui a un service très peu qualitatif et dont les gens ont une mauvaise image. Lorsque j’ai postulé, Luko venait de lever une série A de 20m€ avec Accel Partners et j’ai rencontré une équipe de stars avec beaucoup de parcours différents !

En quoi Movemeon pour toi diffère des autres plateformes de recrutement ? 

Les offres sur Movemeon sont vraiment qualitatives. On sait que ce que l’on peut trouver sur la plateforme correspond à son niveau de compétence et à la fourchette de salaire correspondante, donc cela permet de gagner beaucoup de temps dans la recherche d’emploi. Ce que j’ai conseillé à mes anciens collègues qui souhaitent quitter McKinsey c’est de s’inscrire puis de paramétrer leurs alertes ; avec la newsletter chaque semaine en plus, on fait vraiment un gain de temps.

Comment se sont passés tes premiers mois chez Luko ? Qu’est-ce qui t’a le plus surpris ?

C’était compliqué car c’était en plein pendant le confinement. J’ai été bien intégré mais ce n’était pas évident pour changer complètement ses méthodes de travail. J’ai été le plus surpris par l’autonomie qui m’a été donnée, je savais que j’allais en avoir mais le vivre est différent. La pression sur les résultats est aussi assez différente : chez McKinsey on te donnera des objectifs qui sont atteignables à 100% mais chez Luko, 80% c’est déjà une réussite !

Quelles sont les principales compétences de chez McKinsey que tu utilises en start-up ? 

Ce que l’on apprend le plus en conseil, au-delà de l’aspect analytique, c’est la confiance en soi : que ce soit pour diriger une discussion ou même poser une question qui peut sembler stupide. C’est une compétence clé qui te permet de dire en toute confiance que tu ne sais pas ou que tu as besoin de plus de temps. 

La structure et la rigueur acquise dans le conseil est aussi très importante. Un projet typique de PMO chez McKinsey : Entreprise X doit remonter son EBITDA de 10%. Il faut identifier tous les endroits où on peut couper les coûts ou augmenter les revenus, et on finit avec une liste de 2000 initiatives sur lesquelles tu dois ensuite aller challenger les ops. Quand tu as le réflexe d’appeler des gens et toujours avoir cette structure owner / deadline, cela te donne la rigueur qu’il faut pour pouvoir faire avancer les choses très rapidement. 

Quels conseils donnerais-tu à d’anciens consultants qui veulent rejoindre une start-up ? 

Mon premier conseil est de se demander quelle start-up ils ont envie de rejoindre. Pas vraiment en termes d’industrie mais plutôt la position à laquelle ils souhaitent arriver, le risque qu’ils souhaitent prendre, etc. Il y a une sorte de matrice entre Risque / Salaire / Management / Strat v Ops. Par exemple, si tu es surtout intéressé.e par la stratégie et que tu souhaites avoir un salaire confortable, il faut plutôt s’orienter vers des scale-ups. 

Ensuite, il est important de cibler 2-3 startups et pas beaucoup plus car les cases studies sont très longs. Lorsque tu es en mission, tu n’as souvent pas la force de les multiplier. 

Ensuite pendant les entretiens, je pense que l’étude de cas est la partie sur laquelle il faut miser pour pouvoir se démarquer, puisqu’elle est normalement une illustration du futur rôle. Il est important de bien faire ses devoirs pour se préparer. Dans les processus où il n’y a pas de cas, ce qui arrive régulièrement en start-up, tu peux te projeter énormément dans ton potentiel nouveau rôle pendant l’entretien et construire une conversation avec beaucoup de contenu, qui se rapprochera fortement d’une étude de cas.

Movemeon connecte des (ex) consultants et freelances grâce à des perspectives d’emploi, conseils et événements. Inscrivez-vous gratuitement et recevez des offres d’emploi, des conseils d’experts et des invitations à des rencontres professionnelles afin d’agrandir votre réseau. 

5 1 vote
Article Rating

Related articles