QUEL EST LE MEILLEUR MOMENT POUR SORTIR DU CONSEIL ?

QUEL EST LE MEILLEUR MOMENT POUR SORTIR DU CONSEIL ?

Saviez-vous que les consultants ayant travaillé pour McKinsey, BCG et Bain étaient payés 40% de plus que les autres ex-consultants ? Votre salaire est-il juste ? Cliquez ici pour télécharger gratuitement notre étude sur les salaires 2020 (en anglais).

Movemeon connecte des (ex) consultants et freelances avec des perspectives d’emploi, conseils and événements. Inscrivez-vous gratuitement et recevez des offres d’emploi, des conseils d’experts et des invitations à des rencontres professionnelles afin d’agrandir votre réseau.

Et si vous recherchez à recruter pour votre équipe, cliquez ici pour plus d’informations ou entrer en contact avec un membre de l’équipe.

LE CONSEIL EST PEUT-ÊTRE POUR VOUS, COMME POUR BEAUCOUP D’AUTRES, LE MOYEN D’ARRIVER À UN BUT

Après quelques temps dans le conseil, les consultants se lancent généralement dans « l’industrie », qu’il s’agisse d’une multinationale ou d’une nouvelle start-up. Beaucoup parmi eux (des milliers de consultants de haut niveau dans le monde) découvre leur prochain emploi international, permanent ou freelance, en devenant membre de Movemeon.

Un jour, vous vous êtes tourné vers des postes plus seniors et vous êtes dit « ce n’est pas moi ». Peut-être voulez-vous vraiment « posséder » un produit, P&L ou une partie d’une entreprise, afin de vous lancer davantage dans un rôle actif plutôt que celui de conseil. Peut-être en avez-vous marre des longues journées et des voyages.

Quelle que soit la raison, vous avez décidé que vous ne resterez pas consultant toute votre vie.

DONC QUEL EST LE BON MOMENT POUR ARRÊTER LE CONSEIL ?

Avant d’aller plus loin, j’aimerais préciser que beaucoup de gens aiment être consultants et restent longtemps dans ce secteur – peut-être même pendant toute leur carrière. Ils s’amusent beaucoup, adorent leur travail, et il n’y a aucun problème à ça. Trouver une carrière que l’on aime est quelque chose de génial, et cela est vrai pour beaucoup de mes amis qui ont commencé avec moi dans le conseil et qui y travaillent encore après être devenus partenaires.

CET ARTICLE PART DU PRINCIPE QUE LE CONSEIL EST UN MOYEN POUR ARRIVER À UN BUT.

Il est conçu pour aider ceux qui entrent en contact avec nous après avoir pris la décision de ne pas rester, pas pour que les personnes qui restent plus longtemps aient l’impression qu’elles n’auraient pas dû !

Ne prenez donc pas mes propos pour argent comptant. Il existe tout un tas de personnes qui ont quitté le conseil à de différents moments que ceux dont je parle ci-dessous, mais qui ont connu un énorme succès quand même. Il n’y a pas de règle d’or ou de solution miracle alors vous ne devez pas croire que vous faites mal si vous ne suivez pas la voie indiquée ci-dessous. Cet article n’est qu’un résumé du sentiment que nous recueillons souvent de la part des milliers d’employeurs qui prennent contact avec nous pour utiliser Movemeon. Et ce qu’il faut retenir, c’est que le meilleur moment pour quitter le conseil est entre 21 et 30 mois, ou plus clairement, un peu moins de deux ans et jusqu’à environ deux ans et demi. Vous pouvez chercher l’opportunité idéale à cette période.

POURQUOI LES EMPLOYEURS RECHERCHENT-ILS DES CONSULTANTS AYANT CE NIVEAU D’EXPÉRIENCE ?

Voici les raisons les plus courantes :

1.   Après deux ans, vous avez probablement acquis toutes les compétences transférables qu’ils recherchent et pour lesquelles vous vous êtes lancé dans le conseil. Les employeurs voient donc diminuer le rendement d’une plus grande ancienneté dans le secteur du conseil. Qu’obtiennent-ils d’un consultant qui a trois ans d’expérience qu’ils ne peuvent pas obtenir d’un consultant qui en a deux ?

2.   Au contraire, ils recherchent à présent une réelle expertise industrielle, et la meilleure façon de la développer est de travailler pour eux. Même si vous pensez être un expert de l’industrie grâce à quelques projets de conseil, la plupart des consultants qui se lancent dans l’industrie disent qu’il leur a fallu environ un an pour VRAIMENT se familiariser avec tous les détails de l’industrie et de l’entreprise.

3.  Vous êtes moins cher. Aux niveaux plus juniors, les salaires des consultants augmentent généralement plus rapidement que ceux de l’industrie. L’industrie rattrape son retard à partir du poste de directeur, notamment grâce aux systèmes d’équités. Donc, si vous êtes consultants depuis trois ou quatre ans, par exemple d’associé principal à cadre junior, vos attentes salariales seront supérieures à la valeur que l’industrie vous accorde (grâce aux points 1 et 2 ci-dessus).

Si vous loupez la période des deux ans à deux ans et demi, cela ne veut pas dire que vous ne trouverez pas de travail en dehors du conseil.

Par contre, il faudra probablement que vous revoyiez vos attentes à la baisse en termes de salaire et de responsabilité. Autrement dit, vous ne vous verrez pas proposer un poste qui ne soit pas aussi offert à quelqu’un qui a deux ou deux ans et demi d’expérience.

CELA PEUT ÊTRE VRAI JUSQU’AU NIVEAU DE MANAGER

En particulier si vous dirigez une équipe depuis six à douze mois. Oui, vous avez acquis une expérience de gestion dans le domaine du conseil. Mais en réalité, comme vous n’êtes pas un expert des détails de leur entreprise et secteur d’activité, les employeurs ne peuvent pas vous employer de façon crédible pour intervenir et gérer des équipes dans leur entreprise. Il vous faudra probablement commencer dans l’optique et la compréhension que vous serez promu rapidement.

Donc si vous venez d’être promu au poste de manager, tout de suite est le bon moment pour chercher un nouvel emploi (et si vous avez fait un MBA, vous en êtes probablement à deux ans ou deux ans et demi d’expérience). Si vous préférez rester plus longtemps à votre poste, vous devriez rester pendant quelques années et vous concentrer pleinement sur une industrie ou une fonction (prix, vente, chaîne logistique, etc.). De cette façon, vous pouvez passer de façon plus crédible à un poste de direction dans ce secteur et bénéficier des responsabilités et du salaire plus élevés qui en découlent.

Mais cela signifie probablement qu’il faut faire cinq ans de conseil au total, donc assurez-vous d’être prêt à rester plus longtemps ! De plus, rien ne dit que vous n’auriez pas atteint ce niveau dans l’industrie plus tôt si vous aviez quitté le conseil auparavant (cela dépend de la capacité de votre nouvelle entreprise à récompenser ses talents).

EN GÉNÉRAL, LES GENS SE LANCENT DANS LE CONSEIL POUR LES RAISONS SUIVANTES :

·       Gagner des compétences transférables

·       Ajouter une image de marque à leur CV

·       Découvrir de nouveaux secteurs d’activité et fonctions

·       Collaborer avec des personnes très intelligentes et expérimentées

·       Acquérir une excellente formation

·       Voyager fréquemment

Si vous envisagez de quitter le conseil, voici quelques articles qui pourraient vous intéresser :

·       Qu’est-ce qui paye le mieux ? Rester dans le consulting ou en sortir ?

·       Marre de la stratégie : les consultants veulent de vrais jobs

·       Pourquoi rejoindre une start-up ? L’expérience avant le salaire

Movemeon connecte des (ex) consultants et freelances avec des perspectives d’emploi, conseils and événements. Inscrivez-vous gratuitement et recevez des offres d’emploi, des conseils d’experts et des invitations à des rencontres professionnelles afin d’agrandir votre réseau.Et si vous recherchez à recruter pour votre équipe, cliquez ici pour plus d’informations ou entrer en contact avec un membre de l’équipe.

0 0 vote
Article Rating

Related articles